Voilà maintenant quelques décennies que les panneaux photovoltaïques ont la côte dans le domaine de la transition énergétique. En plus d’être une énergie renouvelable, elle fait faire d’immenses économies sur le long terme. Et bonne nouvelle pour la période de crise énergétique que nous traversons : l’énergie solaire fonctionne aussi pour les véhicules électriques ! Chez Sibel Energie, nous vous expliquons tout. 

Le secteur des transports représente aujourd’hui le premier émetteur de gaz à effet de serre en France. Or, la décarbonisation du secteur des transports passe notamment par son électrification. Et même si nous sommes dans l’hexagone les leaders européens des véhicules électriques et bornes de rechargement, ce n’est pas demain la veille que nous serons tous équipés d’une voiture électrique ou hybride rechargeable, faute de moyens pour la plupart d’entre nous. Cependant, les projections des constructeurs automobiles annoncent qu’environ 4,8 millions de véhicules électriques seront en circulation d’ici 2028, et cela ira de manière exponentielle ; ceci en parallèle de la réduction à 50% de la production nucléaire d’ici 2035. Quelle solution donc pour parer aux besoins de cet arrivage massif de véhicules électriques et d’arrêt potentiel des centrales nucléaires ? Les énergies renouvelables, bien sûr, et en particulier solaire ! Et ce, spécialement pour les particuliers. Car il s’agit non pas de suivre une tendance, mais de déclarer son indépendance énergétique, de viser l’autoconsommation grâce à un circuit énergétique court et local. Sur un parking par exemple, sur les aires d’autoroute, en ville… ou chez vous, dans votre garage. En Corse, à Belle-Île-en-Mer ou même dans l’Yonne : plusieurs collectivités ont déjà décidé de coupler des bornes de recharge pour véhicules électriques avec des panneaux solaires et, parfois, des batteries sur leurs parkings publics. Des partenariats sont créés avec des structures comme l’AVERE-France, association nationale pour le développement de la mobilité électrique et Enerplan, syndicat des professionnels de l’énergie solaire, pour faire avancer ces projets d’avenir. Mais comme stipulé précédemment, cela est également possible chez soi, afin de devenir indépendant énergétiquement, et de rouler sans craindre de tomber en panne d’essence. 

Créer sa propre source d’énergie et se libérer des contraintes géopolitiques

La pénurie d’essence et l’augmentation du coût des matières premières terrassent l’économie et le quotidien des européens. De nombreux Français font aujourd’hui deux heures de queue après avoir essayé cinq stations essence pour pouvoir remplir leur réservoir… C’est pourquoi, encourager l’essor de l’énergie photovoltaïque en lien avec la mobilité électrique est une clef pour l’avenir. Au-delà de se libérer des énergies fossiles, cela permet aussi de se libérer petit à petit de la nucléaire.  Les infrastructures à mettre en place sont simple dans un premier temps : pour les infrastructures de recharge, un couplage avec le photovoltaïque, installé sur des ombrières de parking ou sur le toît d’un bâtiment, pourquoi pas complété par un système de stockage ou de pilotage, peut être une avancée de premier ordre pour entamer notre nécessaire transition énergétique. En outre, pour rester ancrés dans l’actualité, la mobilité solaire permet aussi de ne pas faire la queue aux stations services en pénuries et déjà saturées – et ce, pour toujours, puisque le soleil ne risque pas de nous quitter de si tôt ! Chez Sibel Energie, nous proposons par exemple afin de s’auto alimenter en énergie solaire, et ainsi de recharger nos voitures ou deux roues électriques, des kits d’installation de panneaux solaires dont les bénéfices se voient dès la première facture d’électricité. Nous faisons également en sorte de vous aider à trouver un plan de financement avec des partenaires institutionnels facilitant la transition énergétique. Le soleil nous fait donc avancer littéralement, mais aussi en termes de développement durable et de sauvegarde de la planète. En avant tous !