Des articles tombent toutes les semaines : de nombreux établissements scolaires n’arrivent pas à payer leurs factures d’électricité, au point pour certains de fermer leurs portes. Comment remédier à ce problème ?

Les parents se plaignent sur les réseaux sociaux : il fait 14 degrés dans les classes de leurs enfants. D’autres voient leurs petits rester à la maison, faute pour leur commune de pouvoir chauffer les classes. Le problème devient majeur, et les mairies ne savent comment gérer avec un budget qui n’augmente pas du jour au lendemain. Certaines collectivités sont dans l’obligation de réduire drastiquement leur consommation énergétique en fermant également des piscines, en reportant des chantiers, ou encore en coupant la lumière la nuit. L’association des petites villes de France (APVF) considère que dans certaines de ses communes-membres, les dépenses énergétiques ont bondi de 50%. Pour l’association des maires de France, ces hausses oscilleraient entre 30 et 300%. Intercommunalités de France a mis en lumière un doublement ou plus du montant de la facture énergétique pour les trois quarts des intercommunalités. Pour le SDEC, les factures augmentent de 100 à 150%.

Chacune des communes touchées cherche donc une solution pour diminuer ses charges. Mais n’y aurait-il pas des solutions à long terme ?

La rénovation énergétique des bâtiments

« Les écoles, construites en majorité avant 1900, souffrent moins de déperdition énergétique comparées aux collèges et lycées, bâtis dans la seconde moitié du siècle dernier, note Sidi Soilmi, responsable du bâtiment scolaire au ministère de l’Éducation nationale. Les matériaux utilisés lors de leur construction font que ces bâtiments sont moins performants sur le plan énergétique. » Sur les 60 000 établissements que compte la France, au moins 10 % auraient besoin d’une rénovation thermique. Et la problématique « pourrait concerner un nombre bien plus important d’établissements », relève Sidi Soilmi. Une solution, donc ? La rénovation énergétique ! Car fort heureusement, d’autres pluies d’articles viennent compenser ces nouvelles accablantes. Il s’agit de ceux sur les établissements scolaires qui ont réussi à rénover leurs bâtiments, ou à en ériger des neufs en éco-construction, et qui ainsi surfent sur la crise énergétique comme si de rien n’était. Certains utilisent la géothermie, d’autres les panneaux solaires, d’autres des matériaux isolants éco-construits. Isolation des façades et des combles, remplacement des fenêtres, modernisation des installations techniques pour utiliser les énergies renouvelables, installation de panneaux solaires… La lutte contre la crise de l’énergie doit passer par l’efficacité énergétique des bâtiments avec un repérage des bâtiments à enjeux de rénovation publics, le développement de la consommation et de la production locales d’électricité verte. La précarité énergétique trouve ses réponses dans l’autoconsommation. Pour cela, des investissements sont à prévoir… mais l’urgence est là. Chez Sibel Energie, nous avons à coeur de vous accompagner dans tous les projets de rénovation afin d’avancer ensemble vers la transition énergétique. Collectifs ou individuels, nous sommes à même d’adapter nos outils aux besoins de tous, pour la protection de la planète et de ceux qui l’habitent.