Les capteurs solaires constituent un moyen intéressant pour assurer votre autonomie énergétique tout en n’émettant aucune substance nocive pour l’environnement. Découvrez comment ça marche ?

Les différents types de capteurs solaires

Il existe deux types de capteurs solaires sur le marché : les capteurs photovoltaïques et les capteurs thermiques. Les panneaux photovoltaïques servent surtout dans la production d’électricité domestique tandis que les panneaux thermiques permettent de produire de la chaleur.

Les panneaux solaires thermiques sont principalement utilisés pour le chauffage de l’eau chaude sanitaire même s’ils peuvent aussi être employés pour le chauffage d’intérieur. Dans ce dernier cas, ils doivent être couplés avec une chaudière performante pour produire une température ambiante optimale.

Les capteurs solaires photovoltaïques absorbent l’énergie solaire et la transforment en électricité que vous pouvez utiliser pour l’autoconsommation ou pour la revente. Ils sont constitués d’un ensemble de cellules photovoltaïques en silicium.

Appelés également module photovoltaïque, ces capteurs solaires produisent de l’électricité que vous pouvez stocker à l’intérieur d’une batterie électrique. Ce type de capteur émet un courant continu qui sera par la suite converti en courant alternatif de 220 V à l’aide d’un équipement spécialement conçu à cet effet.

Détails sur les capteurs solaires thermiques

Les capteurs solaires thermiques sont constitués par des tubes intégrés entre une couche d’isolant et une plaque de verre. La surface de verre capte l’énergie et son exposition au soleil lui permettra d’augmenter la température du système. La mise en place de l’isolant réduit les éventuelles fuites de la chaleur hors du dispositif.

Des tubes absorbeurs entrent ensuite en action. Ils contiennent le liquide caloporteur qui a pour rôle de véhiculer la chaleur jusqu’au circuit de chauffage ou du chauffe-eau. Les capteurs solaires thermiques sont capables de fournir des températures entre 30 et 70°C.

Si vous cherchez plus de rendement, la nouvelle génération de capteurs solaires sous vide constitue un bon investissement. Certes fragiles et plus chers à l’achat, ces panneaux thermiques offrent cependant un bon rendement par rapport aux capteurs classiques. Ils fonctionnent sans coffrage, permettant ainsi de limiter la déperdition de chaleur à l’intérieur du système. Le nombre de tubes et leur taille déterminent la puissance des panneaux solaires sous vide.

dispositif-soleil-chaleur-énergie

Avantages des capteurs solaires

Installer des capteurs solaires thermiques ou pour produire de l’électricité est avant tout un éco-geste. Si les ressources fossiles disparaissent au fil du temps, tel n’est pas le cas du soleil qui fournit de l’énergie renouvelable. Cette énergie se démarque aussi par sa propreté, car elle n’entraîne aucune émission de gaz polluants dans l’atmosphère.

L’investissement relatif à l’installation des panneaux solaires est éligible à des financements de la part de l’État et peut être amorti au fil du temps. En dehors de votre propre consommation, vous pouvez revendre l’énergie obtenue pour plus de rentabilité. En général, le contrat d’achat s’étale sur une longue période pouvant aller jusqu’à 20 ans.

Les capteurs photovoltaïques constituent quant à eux une source d’énergie fiable qui ne présente aucun risque de coupure. Pour leur fabrication, des matériaux performants et particulièrement résistants comme le verre, l’aluminium et le silicium ont été sélectionnés.

Les capteurs solaires thermiques et photovoltaïques sont faciles à installer. Vous pouvez très bien les mettre en place sur un toit en tuiles ou sur les toitures en ardoises. Dans tous les cas, les panneaux solaires ont un très faible coût de fonctionnement et d’entretien contrairement aux autres sources d’énergie.

installation-panneaux solaires-aérovoltaïques-photovoltaïques

Quelques inconvénients

Les capteurs solaires thermiques et photovoltaïques contiennent des substances toxiques comme le chrome et le cuivre. Malgré ce danger, ce segment ne dispose pas encore d’une filière de recyclage fonctionnelle. Par ailleurs, les capteurs thermiques ne sont pas autonomes puisqu’ils ont besoin d’une unité de stockage de la chaleur. Selon vos besoins vous pouvez opter pour les dalles chauffantes ou les ballons d’eau chaude.

D’autre part, l’énergie solaire est nécessaire pour faire fonctionner les capteurs thermiques et photovoltaïques. Lorsque le soleil est absent, le système arrête la production d’énergie. S’il est nécessaire de stocker l’électricité, vous devez ajouter le prix des batteries au coût de votre installation solaire.

Qu’il s’agisse de panneaux thermiques ou photovoltaïques, le coût d’installation demeure actuellement élevé. Pour la couverture d’une surface de 2m2, vous pouvez compter dans les 400 à 800 euros pour la mise en place de capteurs classiques vitrés. Pour cette même surface, des capteurs tubulaires sous vide vous coûteront environ 1 200 euros.

Bilan énergétique