Optimiser sa consommation, investir dans l’énergie renouvelable, bien isoler son logement, adopter des gestes écologiques au quotidien… les solutions pour réduire ses factures énergétiques sont nombreuses. Elles permettent à votre bâti d’atteindre une performance énergétique élevée tout en vous aidant à réaliser des économies intéressantes au fil du temps.

Opter pour le chauffage écologique

factures-économie-écologie-chauffage-PAC

La rénovation écologique constitue une solution intéressante pour réduire ses factures d’énergie. Si tel est votre objectif, privilégiez les dispositifs exploitant des énergies renouvelables au détriment des équipements énergivores et fonctionnant avec des ressources fossiles.

Pour réduire ses factures tout en adoptant une démarche écologique, les équipements exploitant des sources inépuisables comme le sol, le soleil et l’eau sont à favoriser. En matière de chauffage, les chaudières classiques ou à combustion cèdent ainsi leur place aux pompes à chaleur (PAC) multifonction.

Ces dernières assurent le chauffage de votre habitation et la production d’eau chaude sanitaire. Pendant la période estivale, vous pouvez aussi compter sur ces appareils pour rafraîchir votre intérieur.

Les panneaux aérovoltaïques sont aussi parfaits pour subvenir à vos besoins en matière d’énergie. Sinon, vous avez également la possibilité de vous équiper de panneaux photovoltaïques.

Renforcer l’isolation de son habitation

 solutions-isolation-thermique-habitation-factures

Les ponts thermiques font partie des principales causes de déperdition de chaleur au sein d’une habitation. Mettre en place une isolation optimale permet de réduire ses factures liées à l’énergie.

Commencez par l’isolation des combles qui sont responsables de 30 % des fuites d’énergie d’un logement. Vous pouvez ensuite continuer vos travaux en isolant les autres parties de votre maison (murs, sol, portes, fenêtres, etc.).

Plusieurs types d’isolants peuvent être utilisés pour réduire ses factures par le biais de travaux d’isolation. L’efficacité de l’installation dépend du coefficient de performance de l’isolant choisi. La laine de roche, le polyuréthane et la laine de verre font partie des matériaux les plus utilisés, car ils s’adaptent aux différentes techniques de pose. Pour leur part, le liège expansé, le chanvre et la fibre de bois constituent un choix écologique.

Les techniques d’isolation d’une habitation diffèrent selon la surface à couvrir et les besoins thermiques souhaités. S’il s’agit d’isoler la toiture, une couverture par l’extérieur ou par l’intérieur est possible. Quelle que soit la méthode utilisée, sachez que les travaux d’isolation sont éligibles à différents dispositifs mis en place par l’État. Ces derniers visent à encourager les travaux de rénovation énergétique.

Produire sa propre électricité

Produire une partie ou l’intégralité de l’électricité domestique permet également de réduire ses factures. Pour ce faire, vous pouvez exploiter les ressources existantes et opter pour des installations photovoltaïques, hydrauliques ou éoliennes.

Les panneaux photovoltaïques transforment les rayonnements solaires en électricité. Le courant est ensuite injecté à l’intérieur du réseau de distribution de votre maison. Il peut servir à l’autoconsommation ou être revendu.

L’énergie du vent constitue aussi une solution intéressante pour réduire ses factures. Vous pouvez vous doter d’une installation éolienne si votre maison se situe dans une localité bénéficiant d’une bonne exposition au vent.

La production de courant hydraulique est possible si vous habitez près d’un ruisseau ou d’une source d’eau. Poussés par l’eau, les mécanismes d’un système hydroélectrique s’activent pour entraîner la rotation d’une turbine. Celle-ci est reliée à un générateur électrique et produit un courant continu. Un onduleur transforme ce dernier en courant alternatif avant de l’injecter dans votre réseau de distribution.

Choisir des appareils performants

prix-factures-réduire-énergie-performants

Pour réduire ses factures, il est nécessaire de prendre en compte, outre son prix, les dépenses liées à la consommation énergétique d’un appareil lors de son achat. Pensez donc à consulter les étiquettes énergétiques obligatoires figurant sur chaque équipement.

Celles-ci servent de référence pour déterminer la consommation d’un appareil électroménager. Annotées en lettres de A à G, elles sont accompagnées de couleurs de vert à rouge.

Associée au vert, la lettre A désigne un appareil très peu énergivore. Cette catégorie dispose parfois de sous-catégories A+, A++ et A+++. Un appareil de classe A++ consomme 20 à 50 % moins d’énergie qu’un appareil de classe A+.

Les catégories B et C, correspondant respectivement aux couleurs jaune et orange, désignent des appareils moyennement énergivores. Les plus grands consommateurs de courant sont, quant à eux, classifiés dans la catégorie G avec un code couleur rouge.

Bilan énergétique